Elle s’appelait Sarah de Gilles Paquet-Brenner (2010, 111 min)

Débute à 

Grande Salle
3100, rue Saint-Antoine
Lachine (QC) Canada  H8S 4B8

Le film raconte l’histoire de Julia, une journaliste américaine vivant à Paris dans les années 2000, qui prépare un article lié à la rafle du Vél’ d’Hiv’ et celle d’une petite fille juive déportée en 1942 lors de la rafle, Sarah. La quête de Julia l’emmènera au Mémorial de la Shoah, à New York et à Florence. Voici l’adaptation du roman de Tatiana de Rosnay, le premier qu’elle a écrit en anglais, dont la version originale (Sarah’s Key) s’est vendu à des centaines de milliers d’exemplaires en édition de poche aux États-Unis.

  ·   Modifier